De la respiration à la relaxation

Prendre soin de moi.

De la respiration, source de vie à la relaxation, source de santé.

Comment la respiration me renseigne sur mon état physique, psychologique et comment la relaxation/visualisation participe à mon bien-être et à l’élaboration de ma propre dynamique de vie (existentiel).

La respiration, source de vie

La respiration concerne tout être vivant « je respire, je suis en vie »

Respirer est la première manifestation de la vie et c’est en cela que la respiration nous fait sentir la vie. La vie est une grande respiration : on naît dans une inspiration, on meurt dans un souffle, une expiration. Entre, la respiration se fait naturellement.

La respiration concerne tout notre être : au plan physique, psychologique/émotionnel, existentiel. Tout est lié.

Notre respiration est automatique. Elle influence nos actions, nos pensées, nos émotions tout comme elle est influencée par elles. C’est la fonction végétative sur laquelle nous pouvons agir. Prendre conscience de notre respiration permet d’entrer en contact avec soi. Quelques respirations suffisent pour trouver le calme et récupérer avant l’effort suivant. En effet, plus nous sommes calmes, plus nous améliorons notre capacité respiratoire et notre circulation énergétique. De plus, la respiration va permettre d’agir sur toutes les fonctions vitales. Ainsi, notre bien-être est lié à la façon dont nous respirons. Plus nous nous entraînons à libérer notre respiration, plus nous favorisons la détente, la régulation du flux émotionnel, la diminution des tensions, de l’angoisse,…L’inspiration dynamise, l’expiration apaise. Plus nous libérons notre respiration, plus nous disons oui à la vie. La respiration nous fait sentir la vie, elle alimente notre vie. Cette respiration consciente amène tout naturellement à un état de détente autrement appelée relaxation.

La relaxation source de santé

La relaxation permet de faire le lien entre le vécu corporel, les sensations, mais aussi les sentiments, les émotions, autrement dit, tout ce qui constitue notre organisation psychosomatique. Qui dit détente dit tension, situation de stress inévitable, cela fait partie de la vie. Mais trop de situations stressantes ont des répercussions sur le plan physique et mental sous forme de tensions. Ces phénomènes plus ou moins répétés peuvent ainsi engendrer un état chronique de tensions et affecter ainsi un organe ou une fonction. Depuis notre naissance, nous vivons des tensions, des peurs qui nous ont amené à nous cuirasser sur le plan corporel, affectif et mental. Ces cuirasses qui nous ont protégées à un moment donné, nous limitent, restent bloquées notamment au niveau émotionnel. Les situations stressantes vont avoir un retentissement dans la tête et dans le corps (nœuds, blocages émotionnels) qui vont se traduire par des tensions musculaires et mentales. Le mouvement de la vie est fait de moments de tension et de détente.

 

Cependant, nos actions ne sont efficaces que si nous acceptons de les lâcher. Ainsi, la détente, le lâcher prise est un préalable à l’action. Le plus important dans la relaxation est la mise au repos de nos muscles, c’est une invitation à ressentir et à trouver le calme en soi. La relaxation se fait généralement allongé sur le dos mais peut se faire en position assise, ou debout, à n’importe quel moment de la journée, quel que soit le lieu où nous nous trouvons. C’est prendre le temps de souffler, bailler, détendre les muscles qui ne sont pas nécessaires au maintien de notre posture (par exemple, épaules relâchées, mâchoires desserrées) et faire des pauses « respiration ».

 

Quelle que soit la technique, la relaxation mobilise l’image de notre corps. L’image de notre corps, propre à chacun est le plus souvent en rapport avec notre vécu, notre histoire. C’est l’intégration de nos expériences sensorielles, affectives, émotionnelles dans notre corps.

La visualisation fait partie de notre vie (toutes les sensations de notre corps, un souvenir, des projets, un plat préféré,…), tous nos sens sont mobilisés : vue, ouie, odorat, toucher, goût. La visualisation est la représentation mentale d’une image ; c’est un processus spontané.

Notre imagination, nos pensées, nos émotions sont autant de messages qui vont influencer notre système hormonal, notre métabolisme.

L’impact de l’image est puissant : la simple évocation de l’image suffit pour se calmer instantanément. Ainsi, la répétition va favoriser la mise en place rapide de nouvelles habitudes et la relaxation deviendra automatique. Autrement dit, c’est un réflexe conditionné, une réaction immédiate du corps à une image. L’imagerie mentale est un « langage » que nous possédons tous. Dans la relaxation, les images peuvent être réalistes, analogiques ou symboliques. Elles sont toutes des médiateurs et sont porteuses d’un projet d’entretien et de réparation. Nous créons notre propre réalité avec nos pensées.

  « Une image mentale est plus forte que dix raisons logiques » (AM. Filliozat).

 

Cette ressource permet à chacun d’entre nous d’accéder à son monde intérieur d’images et à les utiliser à son profit et pour un mieux-être. C’est un « instrument de navigation » très personnel propre à chacun (unique, original et différent). 

fille de détente

J'ai décidé d'être heureux parce que

c'est bon pour la santé.

Voltaire

Marie-Hélène Pizano

Accompagnement et développement personnel : conseils en santé Holistique, Hypnothérapeute, braingym, relaxation
Tél. : 06 73 89 98 86  |  Site web : https://www.etre-bien-au-quotidien.fr

Copyright © 2020 Être femme vous va si bien Tous droits réservés